Cédric Tiberghien

Cédric Tiberghien
piano

 

« Son autorité, l’équilibre royal de son jeu, sa maîtrise du temps musical, des rapports de masse, des registres du clavier, du jeu de pédales, de la dynamique, des phrasés, l’attention qu’il porte au moindre détail sans jamais perdre le fil d’un discours qu’il projette avec une conviction sans faille sont d’un jeune maître »

Le Monde

« Virtuose hors du commun, Cédric Tiberghien peut aussi se métamorphoser en magicien au toucher impalpable, d’une limpidité poétique à donner le frisson. »

Le Soir (Bruxelles)

La carrière internationale de Cédric Tiberghien s’épanouit sur cinq continents, le voyant apparaître sur les scènes les plus prestigieuses du monde, y compris le Carnegie Hall à New York, le Kennedy Center à Washington, le Musikverein de Vienne, la Salle Pleyel et le Théatre des Champs-Elysées à Paris, le Royal Albert Hall, Wigmore Hall et Barbican Hall à Londres, la Philharmoie et la Konzerthaus à Berlin, le Concertgebouw d’Amsterdam, le Mozarteum de Salzbourg, l’Opera de Sydney, ainsi que le Bunka Kaikan et l’Asahi Hall à Tokyo.

Au cours des prochaines saisons, ses engagements internationaux le verrons apparaître avec l’Orchestre de Cleveland (Concerto en Sol de Ravel avec Giancarlo Guerrero), l’Orchestre National de Belgique (Concerto No.4 de Beethoven avec Eivind Aadland), l’Orchestre Symphonique de Hambourg (Grieg avec Jeffrey Tate), et l’Orchestre Philharmonique de Hambourg (Concerto No.3 de Rachmaninov avec Simone Young). En France, il apparaîtra avec l’Orchestre National de France (Concerto No.2 de Saint-Saens avec Ludovic Morlot), l’Orchestre National d’Ile de France (cycle complet des concertos de Beethoven avec Enrique Mazzola), l’Orchestre Philharmonique de Nice, l’Orchestre des Pays de Savoie ainsi qu’avec l’Orchestre de Bretagne pour un projet avec les concertos de Ravel et Gershwin.

Le Wigmore Hall de Londres l’a engagé à donner des récitals dans sa prestigieuse Master Series pour les trois saisons à venir (programme Mozart, puis deux programmes Bartok). Il apparaîtra d’autre part en récital a la prestigieuse Celebrity Series de Boston, l’International Piano Series de Londres (Queen Elizabeth Hall), le Bunka Kaikan Tokyo, ainsi que dans la série Piano Lyon.

Son dernier disque – concertos de Théodore Dubois avec le BBC Scottish Symphony Orchestra et Andrew Manze – est sorti sur Hyperion en juin 2013. La discographie en solo de Cédric compte d’autre part les Variations Symphoniques de César Franck (Orchestre Philharmonique de Liège / François-Xavier Roth, Cyprès), le Concerto No.1 de Brahms (BBC Symphony / Jiri Belohlavek, Harmonia Mundi), et six disques en récital sur Harmonia Mundi : Debussy, Variations de Beethoven, Partitas de Bach, Ballades de Chopin et Brahms, Danses Hongroises de Brahms, et Mazurkas de Chopin.

Cédric a étudié au Conservatoire de Paris avec Frédéric Aguessy et Gérard Frémy, où il a reçu le Premier Prix en 1992 à l’âge de 17 ans. Il a été ensuite lauréat de plusieurs grands concours internationaux (Bremen, Dublin, Tel Aviv, Genève, Milan), avant de remporter le 1er Prix du prestigieux Concours Marguerite Long – Jacques Thibaud de 1998, ainsi que cinq prix spéciaux du concours, y compris le Prix du Public et le Prix de l’Orchestre. Ce succès a lancé sa carrière sur le circuit international, aboutissant à plus de 150 engagements dans le monde entier, dont 7 visites au Japon et des récitals à travers l’Europe.

Avec plus de 60 concertos à son répertoire, Cédric Tiberghien est apparu avec un palmarès impressionnant d’orchestres internationaux et français, y compris le Boston Symphony, le Cleveland Orchestra, le National Symphony de Washington, le Seattle Symphony, le Cincinnati Symphony, la Philharmonie Tchèque, le BBC Symphony, Sydney Symphony, Melbourne Symphony, Budapest Festival Orchestra, Hamburger Philharmoniker, Israel Philharmonic, Tokyo Philharmonic, Tonhalle de Zurich, Orchestre de Paris, Orchestre National de France et Orchestre Philharmonique de Radio-France. Les chefs avec lesquels il a collaboré comprennent Christoph Eschenbach, Yannick Nezet-Seguin, Louis Langrée, Ludovic Morlot, Stéphane Denève, Robin Ticciati, Jiri Belohlavek, Simone Young, Mstislav Rostropovitch, Myung-Whun Chung, Kurt Masur, Ivan Fischer, Ingo Metzmacher, Leif Segerstam, et Jerzy Semkov, parmis beaucoup d’autres.

Cédric Tiberghien entretient également une passion pour la musique de chambre, comptant parmi ses partenaires réguliers la violoniste Alina Ibragimova, la soprano Sophie Karthäuser et le violoncelliste Pieter Wispelwey. Son enthousiasme pour ce genre est illustré par les enregistrements qu’il a réalisés dans ce domaine – tout dernièrement un récital de mélodie française avec Sophie Karthäuser (Cyprès), ainsi que quatre disques avec Alina Ibragimova: œuvres de Schubert (Hyperion), œuvres de Ravel et Lekeu (Hyperion), Szymanowski (Hyperion) et un cycle complet des sonates de Beethoven (Wigmore Live).

 Août 2013