SONY DSC

 

Delphine Haidan
Mezzo-soprano

 

Formée à l’École d’Art Lyrique de l’Opéra national de Paris, Delphine Haidan est immédiatement engagée à l’Opéra Bastille pour Peer Gynt de Grieg (dirigé par Neeme Järvi) et Les Noces de Stravinsky.

Depuis, elle aborde régulièrement le répertoire baroque avec Christophe Rousset et Les Talents Lyriques : Tamerlano, La Décapitation de St-Jean-Baptiste de Bononcini. Elle chante Galatée (Acis et Galatée) avec Emmanuelle Haïm et Le Concert d’Astrée.
Elle est rapidement engagée dans les rôles mozartiens et rossiniens : Chérubin (Les Noces de Figaro) ; Dorabella avec Jean-Claude Malgoire, Idamante (Idomeneo), Zerline (Don Giovanni) à l’Opéra de Paris, Sextus (La Clémence de Titus), Rosine (Les Noces de Figaro), Cendrillon et Isabella (L’Italienne à Alger).
Elle s’affirme dans le répertoire français avec L’Enfant et les Sortilèges (rôle-titre : directions Michel Plasson, Charles Dutoit, à l’Opéra de Paris avec James Colon et à Londres avec Kent Nagano) ; Nicklausse des Contes d’Hoffmann (Opéra Royal de Wallonie, Opéra de Paris, et Maestranza de Séville), ou encore Siebel (Faust) à Liège et au Festival de Santander, Charlotte (Werther) à Massy, Dulcinée (Don Quichotte) à l’Opéra de Nantes, à l’Opéra des Flandres, Sélysette (Ariane et Barbe-Bleue), les Bavards à l’Opéra Comique, Orlovsky (La Chauve-Souris), et plus récemment Gertrude (Hamlet) à l’Opéra de Metz et Geneviève (Pelléas et Mélisande) avec le New Japan Philharmonic à Toyko. Elle a également chanté Olga (Eugène Onéguine) ainsi que Mercedes (Carmen) au Festival de Glyndebourne, au Grand Théâtre de Genève et à l’Opéra de Paris, ainsi que le rôle du Gymnasiast (Lulu) au Capitole de Toulouse et à l’Opéra Royal de Wallonie, plus récemment der Komponist (Ariadne auf Naxos), Octavian (Rosenkavalier) à Limoges et à Metz ainsi que Maddalena (Rigoletto), Marguerite (Damnation de Faust) à Moscou, Françoise de Rimini à Metz. Au concert, elle chante notamment l’Enfance du Christ (Orchestre Philharmonique de Rotterdam), Le Serment de Tansman (Orchestre philharmonique de Radio France, Myung-Whun Chung), Songe d’une Nuit d’été de Mendelssohn (Orchestre National de Lyon, Emmanuel Krivine, Opéra Bastille), Golgotha de Frank Martin et Prima la Musica au Musikverein, Ariane et Barbe Bleue (La Nourrice) à Pleyel…

Elle se produit très souvent en récital et en musique de chambre. Sa vaste discographie s’enrichit récemment de Carmen (Mercedes) chez Decca (Myung-Whun Chung) et Le Serment de Tansman (Alain Altinoglu) chez Harmonia Mundi. Parmi ses projets : Suzuki (Madame Butterfly) à l’Opéra d’Avignon et des concerts de musique de chambre et récitals.