Coulommiers

Coulommiers – Théâtre à l’italienne

Concert – Jeudi 5 mars 2020, 20h30

Programme :

Ludwig van Beethoven

Sonate pour violon et piano n°5 en fa majeur, op. 24, L e Printemps

Sonate pour violon et piano n° 9 en la majeur, op. 47, Sonate à Kreutzer

Sonate pour violon et piano n°10 en sol majeur, op. 96

 

Ils ont joué ensemble avec bonheur et renouent le dialogue à l’occasion de l’année Beethoven. Marie-Josèphe Jude est l’une des grandes dames du piano français, célébrée par ses enregistrements consacrés à Brahms ou à Beethoven, autant que son goût de la transmission aux jeunes générations au sein du Conservatoire de Paris. Fondateur des Dissonances, chambriste recherché, investi dans la création contemporaine autant que dans le grand répertoire, David Grimal est un soliste hors-normes. Ces deux figures de la musique française reviennent à leurs premières amours pour les sonates pour violon et piano de Beethoven.

Près d’une quinzaine d’années séparent les dix sonates, de l’hommage aux maîtres viennois — celles dédiées au compositeur Salieri en 1796 — à l’affirmation puissante du génie en 1812 avec l’ultime Sonate n°10 en sol majeur. Le genre est alors prisé par la bonne société viennoise, et Beethoven livre huit sonates en neuf ans, dont la fameuse Sonate à Kreutzer (1803), en hommage au célèbre interprète français, alors professeur au Conservatoire de Paris, qui lui donne régulièrement des nouvelles de la France révolutionnaire puis bonapartiste. Les ultimes sonates de Beethoven sont celles de l’affirmation : qualifiées de « bizarres », taxées d’« obscurs artifices » par les critiques contemporains, elles témoignent d’un éloignement définitif d’avec la Vienne classique.

 

Les artistes :


Informations et réservations

Coulommiers, Théâtre à l’italienne
Quai de l’Hôtel de ville – 77120 Coulommiers
http://www.coulommiers.fr/saison-culturelle.html
01 64 03 88 09