JF Neuburger © Carole Bellaiche 2[1]

© Carole Bellaiche
Jean-Frédéric Neuburger
piano

Né en 1986 à Paris, Jean-Frédéric Neuburger étudie l’orgue, le piano et la composition avant d’intégrer à treize ans le Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris, d’où il ressort en 2005 muni de cinq premiers prix (classes de Thierry Escaich, Jean Koerner, Jean-François Heisser). En 2012, passionné aussi par la direction d’orchestre, il décide de se perfectionner en 2012 à la Haute Ecole de Musique de Genève pour un Master de direction.

Depuis toujours Jean-Frédéric Neuburger s’est aussi consacré à la composition et il a reçu les précieux conseils de Michael Jarrell et de Kaija Saariaho. Il reçoit de nombreuses commandes (Festival d’Evian (Danse Encore pour trio avec piano), Festival de la Roque d’Anthéron (Sinfonia pour deux pianos et percussions),  Radio-France (Cantate profane sur des poèmes d’Aimé Césaire, interprétée par le Chœur et l’Orchestre Philharmonique de Radio-France sous la direction de Pascal Rophé), ou des Folles Journées de Nantes et Tokyo (Plein Ciel, quatuor avec clarinette), et ses œuvres sont programmées en des lieux prestigieux (New-York Chamber Music Society at Lincoln Center, Klavier-Festival Ruhr, Newcastle Gateshead).

Jean-Frédéric Neuburger se produit en soliste avec les orchestres les plus prestigieux (New-York Philharmonic, San Francisco Symphony, Philadelphia Orchestra, NHK Symphony, Orchestre Philharmonique de Radio France, Orchestre de Paris…) et collabore avec des chefs renommés comme Jonathan Nott, Paavo Jarvi, Michael Tilson Thomas, Christoph von Dohnanyi… Il a aussi travaillé avec Pierre Boulez notamment pour étudier sa Deuxième Sonate pour piano. En janvier 2014, l’Auditorium du Louvre lui a offert une carte blanche de six concerts où il s’est produit aux côtés du Quatuor Modigliani, en récital solo et durant lequel certaines de ses œuvres ont été jouées.

Il consacre une partie importante de son activité d’interprète à la diffusion de la musique d’aujourd’hui : il crée en 2012 le Concerto pour piano de Philippe Manoury Echo-Daimonon avec l’orchestre de Paris dirigé par Ingo Metzmacher. Chef assistant en 2013 lors de la création de Siegfried-Nocturne, opéra de chambre de Michael Jarrell à la Comédie de Genève, et a créé ou repris de nombreuses œuvres de compositeurs d’aujourd’hui.

Ses œuvres sont éditées depuis 2012 chez Durand (Universal Music Publishing) et ses enregistrements sont sortis en majeure partie chez Mirare.