Mathilde Borsarello-Herrman

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mathilde Borsarello-Herrman, violon

 

Lauréate du prestigieux concours Marguerite Long – Jacques Thibaud en 2010, Mathilde met son talent au service de la musique sous toutes ses formes. Violon, piano, chant, sonate, trio, quatuor, enseignement, orchestre, c’est avec appétit qu’elle dévore un large répertoire allant de J.S Bach à Arvo Pärt.

De ses débuts au CNR de Paris jusqu’à ses diplômes de 3ème cycle au CNSMDP, elle garde une profonde reconnaissance pour ceux qui ont façonné son identité musicale, Suzanne Gessner, Patrice Fontanarosa, Jean-Jacques Kantorow et Roland Daugareil en violon ainsi que Paul Boufil, Pierre-Laurent Aimard, Alain Meunier, Maurice Bourgue et Marc Coppey en musique de chambre.

Sa passion pour la musique de chambre l’a amenée à se produire avec des partenaires tels que Gautier Capuçon, Gérard Caussé, le quatuor Ebène, Roland Daugareil, Henri Demarquette, Romain Descharmes, Olivier Patey, Shani Diluka…

Avec le perfectionnisme qui la caractérise, Mathilde a tenu à explorer en profondeur le repertoire du trio avec piano en créant en 2002 le Trio Estampe avec la pianiste Claudine Simon et la violoncelliste Caroline Boita. Soutenues par la fondation Meyer, elles enregistrent un CD “jeune soliste” en 2010. A paraître en 2012, un enregistrement du trio opus 5 de Max Bruch pour le label Arties Records.

Pour cette insatiable de musique, se priver du repertoire symphonique était impensable. Mathilde est titulaire de l’Orchestre National de France sous la direction des Maestros Kurt Masur et Daniele Gatti.

Son violon, du luthier italien Riccardo Genovese (1931), la suit dans toutes ses aventures…