Nicolas Dautricourt

Nicolas Dautricourt
Violon

 

« Prix Georges Enesco de la SACEM », 
et « Révélation Classique de l’ADAMI » au Midem 
de Cannes, Nicolas Dautricourt est sans conteste 
l’un des violonistes français les plus brillants 
et les plus attachants de sa génération.

Invité à rejoindre la prestigieuse Chamber Music Society Two of Lincoln Center de New York, il se produit sur les plus grandes scènes françaises et internationales : Salle Pleyel, Théâtre des Champs-Élysées, Opéra du Rhin, Grand Théâtre de Provence, Washington Kennedy Center, London Wigmore Hall, Moscow Tchaikovsky Hall, Tokyo Bunka Kaikan, Téatro National de Bélèm, Copenhagen Concert Hall. Il est l’invité de nombreux festivals, là aussi en France et à l’étranger : La Chaise-Dieu, Festival de l’Orangerie de Sceaux, Parc Floral de Vincennes, Folles Journées de Nantes et Tokyo, Lisztomanias, Fêtes musicales de Nohant, Flâneries musicales de Reims, Festival de Pâques (Deauville), Festival des Arcs, La Roque d’Antheron … mais aussi le Lockenhaus Kammermusikfest (Autriche), Ravinia (Usa), Himeji/Le Pont Festival (Japon), Sintra (Portugal), Davos (Suisse).

Il se produit en tant que soliste avec l’Orchestre National de France, le Sinfonia Varsovia, l’Orchestre Philharmonique de Mexico, le Belgrad Philharmonic Orchestra, le NHK Tokyo Chamber Orchestra, l’Orchestre National des Pays de la Loire, l’Orchestre Philharmonique de Nice, l’Orchestre de l’Opéra de Rouen, le Kiev Philharmonic Orchestra, l’Orchestre Philharmonique du Maroc, l’European Camerata, l’Orchestre de Chambre de la Scala de Milan, l’Orchestre des Pays de Savoie, l’Orchestre Français des Jeunes ; sous la direction de Yuri Bashmet, Eivind Gullberg Jensen, Fabien Gabel, Michael Francis, Kazuki Yamada, Dennis Russell Davis, Jean-Jacques Kantorow, Mishiyoshi Inoue, Jacques Mercier, Faycal Karoui, Vahan Mardirossian, Stanislas Lefort, Mark Foster, Arie Van Beek…

Particulièrement apprécié pour son « engagement sensible et passionné », il pratique la musique de chambre auprès de musiciens comme Yuri Bashmet, Léon Fleischer, Augustin Dumay, Gérard Caussé, Gary Hoffman, Anne Gastinel, Bertrand Chamayou, Dana Ciocarlie ou encore le quatuor Parisii et le trio Wanderer. Son interêt marqué pour le jazz lui offre également le privilège de collaborer régulièrement avec de très grands musiciens tels que Jean-Marie Ecay, Nelson Veras, Jean-Marc Jafet, Antoine Hervé, ou Richard Galliano.

Nicolas Dautricourt joue un magnifique instrument d’Antonio Stradivarius datant de 1713, le « Château Fombrauge », généreusement mis à sa disposition par Bernard Magrez.

 

www.nicolasdautricourt.com